Communiqué
9 jan 2018

MADAGASCAR INTERNATIONAL CONTAINER TERMINAL SERVICES Limited,  concessionnaire du Terminal A Conteneurs au port de Toamasina tient à éclairer l’opinion sur le contexte actuel au port de Toamasina.

Une augmentation exceptionnelle du trafic a été enregistrée cette année car le volume traité en 2017 correspond aux estimations initiales pour l’année 2018 ; en effet, en se basant sur une hausse moyenne de 10% par an depuis 2006 dont 4% les quatre dernières années, le volume de conteneurs manipulés est en avance d’une année.

Ceci confirme la réussite, et donc la réelle croissance économique du pays mais nous rappelle également l’urgence des travaux d’extension en cours de lancement. Le Gouvernement Malagasy, à travers l’autorité portuaire, la SPAT (Société du Port A Gestion Autonome de Toamasina), a déjà anticipé cette augmentation en procédant à l’extension du terre-plein en 2014 mais ces infrastructures sont en train d’atteindre leurs limites et un changement drastique des habitudes de travail par toute la chaîne logistique est nécessaire pour y faire face.

Le flux actuel au niveau des quais dépasse déjà la capacité de 239 000 EVP (Equivalent Vingt Pieds) estimée par les experts internationaux dans le cadre des études sur l’extension du môle C ; en même temps, le plan d’investissements de l’opérateur du terminal s’en trouve affecté car les équipements additionnels destinés à couvrir le surplus de volume sont immédiatement requis bien qu’initialement prévus une année plus tard.

Depuis le mois de juin, en constatant la tendance à la hausse, MICTSL a commencé à se préparer aussi bien du côté organisationnel que technique tout en alertant toutes les parties concernées sur l’importance d’une remise en question des habitudes opérationnelles de chacun : le Terminal A Conteneurs étant la seule entité opérationnelle 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7.

Des changements d’organisation et des ressources additionnelles ont été mis en œuvre au niveau de MICTSL pour accélérer les formalités liées à la facturation : entre autres le rallongement des horaires d’ouverture de 07 heures à 19 heures en journée continue (soit 12 heures sur 24), les facturations à distance, etc.

En un temps record, l’accord pour des investissements en matériels supplémentaires d’une valeur de 12 millions de Dollar a été acquis et les commandes déjà lancées : de nouveaux matériels sont attendus à partir du premier trimestre 2018. MICTSL confirme ainsi son engagement à maintenir la place du port de Toamasina au premier rang des ports de l’océan indien en termes de performances opérationnelles et invite ses partenaires et usagers à collaborer dans ce sens au profit de tous. Les investissements peuvent être d’ordre matériel, humain ou tout simplement l’apport d’idées novatrices. A ce sujet, nous remercions l’association professionnelle des transporteurs maritime qui ont déjà montré leur ferme volonté de concertation.

Compte tenu des infrastructures non extensibles à court terme, l’utilisation efficiente des plages horaires non exploitées demeure l’alternative la plus réaliste : au lieu d’une concentration de 80% des enlèvements entre 11 :00 et 20 :00 créant des encombrements incontournables aux alentours (une seule voie d’accès) et à l’intérieur du port (espace réduit), une augmentation des réceptions et livraisons entre 07 :00 et 11 :00 permettront de  fluidifier substantiellement la circulation.

Enfin, en concertation avec Monsieur Le Ministre des Transports et de la Météorologie, MICTSL s’est engagé à soutenir le gouvernement dans ses efforts de réduction des coûts en octroyant exceptionnellement, jusqu’à nouvel ordre, 2 jours supplémentaires soit 7 jours de franchise sur les conteneurs préalablement annoncés et confirmés comme contenant du riz.

Toute l’équipe de MICTSL demeure confiant que les avancées déjà acquises grâce à la mise en place de ses systèmes : délai de dédouanement, échanges électroniques, transactions dématérialisées et sécurisation des marchandises continueront à apporter des avantages compétitifs aux opérateurs.