Plus d'investissements pour plus de capacité
20 juin 2014

MADAGASCAR INTERNATIONAL CONTAINER TERMINAL SERVICES Limited,  concessionnaire du Terminal A Conteneurs au port de Toamasina depuis Octobre 2005 n’a cessé d’investir dans ce port depuis sa prise de fonction.

A ce jour, environ 74 millions de Dollars Américains d’investissements ont été réalisés dont 17 millions de Dollars Américains durant les douze derniers mois en accompagnement des travaux urgents d’extension venant d’être inaugurés ce 20 juin 2014.

Ces récents investissements consistent :

* au renforcement de la flotte d’engins par le rajout de deux grues de terre (Rubber on Tires Gantries) additionnelles pour la manipulation des conteneurs sur le terre-plein, d’une grue mobile de dernière génération servant au débarquement et embarquement des conteneurs,

* au développement d’une surface supplémentaire de stockage de conteneurs,

* à la construction d’un portail d’entrée et de sortie moderne accompagnée de la mise en place de clôtures aux normes ISPS assurant la sécurité des infrastructures et des marchandises stockées.

Ces investissements, sur fonds propres du groupe ICTSI (International Container Terminal Services Inc), totalement indépendants et en sus de ceux réalisés par la SPAT, ont permis, non seulement de doubler la capacité du terminal de 200 000 EVP (Equivalents Vingt Pieds)  à 400 000 EVP, mais également d’assurer la performance des opérations aux normes internationales.

Ces performances se traduisent par l’augmentation de la cadence au débarquement et à l’embarquement, d’à peu près 15 mouvements par heure à 45 mouvements à l’heure. Le délai de séjour des camions s’est également énormément amélioré pour arriver à une moyenne d’une heure.  Ces réalisations n’auraient été achevées sans un personnel bien formé. L’investissement continu dans les ressources humaines et les formations a donc aussi apporté ses fruits. 

Actuellement, le Terminal A conteneurs fournit une productivité et une  fiabilité inégalées dans la région de l’océan indien et l’Afrique de l’Est.  Et notre partenariat constitue un modèle de PPP (Partenariat Public Privé).   

En effet, l’état Malagasy à travers l’autorité portuaire a pu financer sur fonds propres les travaux urgents d’extension en grande partie grâce aux redevances versées régulièrement par le concessionnaire sur chaque conteneur manipulé.

Par ailleurs, 170 millions de dollars ont été collectés et remis par MICTSL à l’état Malagasy à travers les redevances ainsi que les divers impôts et taxes à ce jour.

Les infrastructures actuelles nous permettront de faire face à la croissance économique du pays dans les trois à quatre années à venir mais d’ores et déjà nous nous tournons vers l’avenir car encore plus d’extension et de développement seront nécessaires pour couvrir l’augmentation du volume à traiter.

MICTSL a apporté et continuera à mettre en œuvre les meilleures pratiques de la gestion portuaire au port de Toamasina.